loading

Les éclairages commerciaux

Les éclairages des magasins et commerces

Bien éclairer pour mieux vendre

Les professionnels de la vente le savent bien : pour attirer le client, le produit doit être bien mis en valeur, tout d’abord dans la vitrine et ensuite dans le magasin.
Cette mise en valeur passe avant tout par l’éclairage.
Bien éclairer pour mieux vendre : le concept est aujourd’hui non seulement bien accepté mais aussi mis en pratique, en particulier par les grandes chaînes de magasins.
On pense, à tort, qu’un investissement dans un éclairage performant et dynamique n’est justifié que dans certains domaines tels que les bijoux ou le prêt-à-porter, mais du pain, des fruits, des fleurs ou des poissons n’auront pas le même aspect selon le type et le positionnement des sources lumineuses.

Les multiples possibilités offertes par les lampes, luminaires et auxiliaires électroniques ainsi que les effets recherchés (variation de l’intensité lumineuse ou des températures de couleur,
mise en scène dynamique, programmation, etc.) sont à la portée de tous.
Il n’y a pas de secret : la lumière doit servir l’objectif de l’exploitant et le confort de sa clientèle.
Les professionnels ont, depuis quelques années déjà, su associer esthétique et performances techniques et s’attachent aujourd’hui à proposer des solutions économiques qui permettent de maîtriser la quantité de lumière, les durées d’allumage, et donc les coûts de consommation et de maintenance de l’installation.
L’exemple est encore trop fréquent de commerces inconfortables, éblouissants ou sinistres, où apparemment personne n’a pensé à définir l’éclairage avant les travaux d’agencement.
Sans parler des cas où, bien qu’un travail de prescription lumière ait été fourni, l’exploitant se retrouve finalement avec une installation et des matériels différents du projet, pour des raisons souvent sans rapport avec la qualité de l’éclairage ou la maîtrise de l’énergie.
On rencontre trop souvent les inévitables encastrés halogènes, les « dichros », qui constelleront le faux plafond d’auréoles noirâtres et, à l’extérieur, au-dessus de la vitrine, deux ou trois « pelles à tarte » (projecteurs halogènes sur patères).
C’est peut-être une économie d’investissement mais certainement une erreur au niveau de l’esthétique, du confort, des dépenses d’énergie et de maintenance et de
l’impact sur le client.
L’éclairage représente entre 25 et 50 % de la facture d’électricité des commerces.
En adoptant les nouvelles technologies de lampes et de luminaires, il est possible aujourd’hui d’améliorer son éclairage, de réduire ses frais de consommation et de maintenance, et de diviser par deux cette facture.

JOBO-ELEC installe pour vous tous les types de luminaires pour tous les différents commerces.
Décrivez-nous votre projet dans le formulaire ci-dessous.
Nous reviendrons vers vous très vite afin de convenir d’un rendez-vous pour l’étudier ensemble.
Nous saurons vous conseiller au mieux, sur les options et types d’éclairages les plus adaptés à vos besoins et votre budget.

Formulaire bas commun
Souhaitez-vous être rappellé ?
Envoyer des plans (ou autre document) de votre projet?
Déposez ici vos documents (5 documents, et 15Mo maximum)
Taille de téléchargement maximum : 15 Mo
Recevoir une copie des attestations d'assurance (décennale et RC) ?